Pour que dorme Anselme

1500CFA

A travers ces douze lettres ouvertes rédigées entre avril 2013 et mars 2014, David Kpelly interpelle le Premier Ministre togolais, S.E.M Séléagodji Arthème Ahommey-Zunu, sur la mort d’Anselme Sinandaré,  élève togolais de 12 ans abattu par un corps habillé en avril 2013 à Dapaong au Nord du Togo, durant une marche des élèves manifestant pour de meilleures conditions de travail à leurs enseignants. Il y réclame des enquêtes sur cet assassinat, enquêtes promises sur les ondes de la Radio France internationale, RFI, par le Premier ministre togolais le 18 avril 2013.

Le style enjoué et le ton sarcastique, marques de fabrique de l’auteur, rendent les lettres si plaisantes qu’on oublie des fois le sujet lugubre sur lequel elles portent. Un très bel hommage à ce jeune garçon, Anselme, considéré par une grande partie de la presse et de l’opinion nationale comme un énième martyr du régime togolais.

Catégorie :